Quelles démarches avant la location de voiture à la Réunion pour un aménagement à Paris ?

location de voiture à la Réunion

Avant de faire une location de voiture à la Réunion sur le site http://www.europcar-reunion.com/ pour faire aboutir votre déménagement à Paris vous devez être doté d’une autorisation, elle n’est pas obligatoire, mais elle permet de faciliter le processus de déménagement. Cette autorisation vous permet de garer le véhicule de déménagement et de de charger ou décharger vos meubles sans être inquiété par les voisins ou les automobilistes ou même les policiers qui pourraient vous donner une amende. Cause de cette situation, le manque d’espace dans la ville de Paris. Si vous pensez que vous verrez cela le jour même du déménagement, détrompez-vous, car vous bloquerez la rue, ce qui vous obligera certainement à porter vos affaires à deux rues du domicile. Ou au pire, vous aurez un véhicule qui fera à chaque fois le tour du pâté de maisons et qui reviendra juste quelques minutes pour vous donner le temps de décharger vos affaires avant de repartir et de revenir, ainsi de suite, un manège qui peut vite vous faire tourner la tête. Pour demander l’autorisation qui vous empêchera de subir tous ces tracas, remplissez un formulaire que vous trouverez en ligne et qui vous donnera le droit de stationner maximum trois véhicules à proximité du nouveau logement. L’autorisation vous permet de rester plus longtemps sur les places de parking payantes jusqu’à ce que vous ayez fini votre emménagement.

Cela vous évitera aussi de vous faire enlever le véhicule par la fourrière qui est plutôt rapide dans cette ville. Demandez l’autorisation au moins deux semaines avant la date prévue puisque les délais de traitement de la demande varient entre 3 et 5 jours. Ne prenez pas de risques. Il est préférable de poser une affichette qui précise que vous êtes en déménagement dans l’escalier de votre nouvelle résidence, ainsi vos voisins seront prévenus et ne pourrons pas de plaindre. Voilà ce que vous devez entreprendre à Paris avant d’y emménager. L’un des aspects les plus importants du déménagement peu importe l’endroit, est le véhicule de transport. Il est logique que vous ayez besoin de solliciter une location de voiture à la Réunion pour emménager à Paris. Dans un cas comme celui-là, la distance vous impose de contacter une société professionnelle qui vous accompagnera dans toutes les étapes du déménagement. Certains pourront vous proposer des formules avec plusieurs moyens de transport pour mener vos effets de la Réunion jusqu’à Paris.

Avant de vous lancer dans la location de voiture à la Réunion, prenez tout de même le temps de vérifier le volume de vos meubles et de vos cartons, en vous servant d’un calculateur de volume que vous pourrez trouver en ligne. De cette manière vous saurez à l’avance quel type de véhicule il vous faut et quelles sont les autres solutions pour que vous arriviez sans encombre à Paris avec tous vos meubles. Si vous prévoyez de contacter une agence de location, dîtes-vous que vous devez le faire longtemps à l’avance ? Les sollicitations pour Paris étant nombreuse, ils doivent vous programmer et pouvoir gérer tous les aléas qui sont liés à votre déménagement.

Comment être vus dans la nuit quand on conduit une trottinette électrique ?

trottinette electrique

Très souvent les conducteurs d’engins personnels comme la trottinette électrique sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/, le vélo, ou la roue n’ont pas de moyens de se faire remarquer dans la nuit. Tout comme on ne les remarque pas, on sait difficilement ce qu’ils vont faire, dans quelle direction ils vont aller ensuite ? De nombreux outils sont en cours de développement afin d’apporter des solutions aux diverses situations qui pourraient surgir. Parmi ces alternatives, nous pouvons citer le brassard lumineux. Une idée pourtant toute simple, mais il fallait l’envisager, en plus de ses performances, il coute seulement 20 euros. Il s’agit en fait d’un brassard à enroulement automatique doté de bandes rétro réfléchissantes, ce n’est pas tout, le brassard est également doté de LED. Le brassard est pratique dans le sens où on peut le fixer où on souhaite, sur le bras, sur la jambe, sur le vélo, etc. Les possibilités sont infinies, il suffit d’avoir l’imagination fertile.

Le brassard présente également l’avantage d’être petit et compact, on peut donc le mettre dans n’importe quelle poche, le garder dans l’un de ses tiroirs, le mettre dans son sac à main. C’est un accessoire léger, joli, fun et aux belles finitions. C’est un outil qui pourrait être très utile aux conducteurs de trottinettes électriques qui n’ont pas de moyen de signalisation. Se servir des systèmes rétro réfléchissants seuls n’assurent pas une grande efficacité, puisqu’ils sont utiles seulement quand il y a une lumière à réfléchir, sinon ils ne servent pas vraiment à grand-chose.

Dans les endroits sombres, en cas de pluie ou de brouillard, les systèmes réfléchissants n’assurent pas un bon niveau de visibilité, et encore moins la sécurité des conducteurs. Avoir des LED continuellement et clignotants permet d’être visible tout le temps et peu importe le climat qu’il fait. Bien évidemment si vous faites de la trottinette électrique sous la pluie, ce brassard ne remplace pas un gilet ni un sursac à LED, mais c’est un bon complément pour tous les équipements que vous avez. Ainsi, grâce à son prix et à sa facilité d’utilisation, cet accessoire permettra au plus grand nombre de se rendre visible. Les enfants peuvent ne pas vouloir porter le gilet jaune, mais ils seront plus enclins à porter ce brassard qui leur fera penser à un sabre laser enroulable. C’est véritablement un outil qui comblera les petits comme les grands.

La production de l’éthanol pour la cheminée en France

cheminee

Les chiffres sont révélateurs : 12 millions d’hectolitres de bioéthanol sont produits chaque année sur le territoire français. Ces biocarburants sont obtenus à partir des ressources de l’agriculture, qui sont donc des ressources renouvelables parmi lesquelles nous pouvons citer la betterave, les céréales, etc. Avec les progrès technologiques auxquels on assiste, l’impact négatif que la production de ces cultures avait sur l’environnement a fortement baissé. Désormais ces résultats participent au bilan positif des biocarburants en France. Ainsi se servir de bioéthanol pour alimenter sa cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/ est moins polluant qu’il y a quelques années. Rappelons que les céréales et les betteraves constituent 98% du bioéthanol fabriqué sur le territoire français, pendant que les 2% restants représentent la distillation des résidus de vinification. En France, les terres utilisées pour produire la biomasse nécessaire à la distillation du bioéthanol ne représentent que 1% de la surface agricole totale. Ces dernières bénéficient de techniques agronomiques et agricoles destinées aux plantes utilisées pour l’alimentation.

Comment éviter la hausse des températures ?

Depuis quelques décennies les cultures céréalières et betteravières ont affiché des progrès en matière de bilan environnemental. Toutefois elles restent des productions végétales et sont donc très concernées par les conséquences du changement climatique, notamment la hausse des températures et ses conséquences : la baisse de la ressource en eau, phénomènes climatiques extrêmes, etc. Avec ces phénomènes, la production de bioéthanol pour cheminée à l’éthanol devient assez compliquée. Afin de ne pas trop subir les effets de ces réalités, des agriculteurs ont mis en place des stratégies qui apportent des résultats perceptibles.

Il est vrai qu’en fonction de sa nature chaque plante réagit différemment au changement de climat. Les betteraves sucrières par exemple bénéficient des températures élevées et du fort taux de CO2, deux facteurs qui lui permettent de stocker plus de sucre, par contre au-delà de 35°C, leur croissance s’arrête. Les changements climatiques représentent une forte menace pour les plantes capables de produire de l’énergie renouvelable pour nos cheminées à l’éthanol. Dans le secteur agricole, de nombreuses méthodes ont été mises sur pied afin de préserver ces plantes des aléas climatiques. Nous pouvons citer entre autres l’évitement des périodes de sécheresse grâce au décalage des cycles culturaux, ou encore la mise au point de variétés de plantes plus résistantes et plus précoces. Ces nouvelles variétés seront capables de résister aux maladies, aux agressions parasitaires qui sont renforcées par le réchauffement de la planète, au stress hydrique, etc.

Les plus belles plages en Argentine

plages argentine

L’Argentine est un pays situé dans le sud de l’Amérique. C’est une destination incontournable pour les vacances d’été. En effet, avec ses 4 989 km de côtes, il possède une grande variété de plages. Que les touristes souhaitent se baigner ou se détendre, le choix ne manque pas. Mar Chiquita est par exemple l’une des plages les plus appréciées en Argentine. Il s’agit d’un lac salé situé dans la province de Cordoba, au centre de l’Argentine. Cette station balnéaire est le plus grand lac du pays. Les vacanciers y trouveront une étendue de sable ainsi qu’un bassin endoréique. L’endroit convient aux voyageurs qui sont à la recherche d’une plage calme et peu fréquentée. Les routards peuvent se baigner et faire de la planche à voile. Ils découvriront également la lagune Arbufera Mar Chiquita. C’est un lieu idéal pour la pêche. Le lac comporte environ 55 espèces de poissons. Si les touristes y passent pendant l’été, ils observeront des centaines d’espèces d’oiseaux.

Où se baigner en Buenos Aires ?

La capitale Buenos Aires est une destination immanquable pendant un séjour Argentine. À part ses sites et ses monuments historiques, elle attire aussi les vacanciers grâce à ses plages. La Mar delPlata est une des plus belles et des plus bondées de la capitale. En effet, le nombre d’habitant y augmente jusqu’à 300 % pendant l’été. L’endroit ne convient pas aux aventuriers qui recherchent le calme, mais c’est un lieu propice pour se bronzer au soleil et pour se baigner. Les soirées sont également très animées dans les casinos aux alentours. Par ailleurs, la Miramar est une plage conseillée pour les voyageurs qui sont à la recherche d’un endroit tranquille. Cette destination est idéale pour des vacances en famille ou en couple. En outre, le Carilo est aussi une plage très appréciée à Buenos Aires. Les routards y découvriront un village balnéaire qui se distingue par son élégancedue à sa propreté et au service de qualité qu’on y propose. La zone est d’ailleurs fréquentée généralement par les riches argentins.

PuertoMadryn

Après avoir fait le tour de la capitale, un passage dans la ville de PuertoMadryn est recommandé. Situé au sud-est de l’Argentine, dans la province de Chubut, cette localité dispose de 5 km de plages. C’est une station balnéaire où les vacanciers viennent principalement pour regarder les baleines. Les périodes idéales pour cette découverte sont entre le mois de juin et mi-décembre. Les amateurs de sport nautiques auront également le choix d’activités notamment la plongée, le snorkeling et le kayak. Les routiers doivent passer par la plage de PuertoMadryn pour entrer dans le Péninsule de Valdés. Il s’agit d’une réserve naturelle dans laquelle les globe-trotters découvriront une diversité d’espèces animales. Suivant la saison, les touristes pourront voir, entre juillet et mi-décembre, des baleines franches australes, entre septembre et octobre, des éléphants de mer. Ils rencontreront aussi des phoques, des guanacos, des manchots de Magellan, des maras et des orques. En outre, dans la péninsule, les aventuriers peuvent faire de la randonnée à pied ou en vélo.

L’autonomie et le temps de charge comme facteurs de choix d’une trottinette électrique

trottinette electrique 1000W

De nombreux jeunes et adultes souhaitent acheter une trottinette electrique à batterie au lithium. Pas seulement parce que c’est le moyen de transport à la mode, mais aussi parce que c’est un moyen de transport pratique et écofriendly. Ainsi, avec une trottinette à assistance électrique vous pouvez rouler sur de petites distances tout en évitant les embouteillages et sans émettre de gaz nocifs qui pourraient polluer l’environnement. Les producteurs ont compris l’engouement qu’il y a autour de cet appareil. C’est pour cette raison qu’ils se sont lancés dans sa production, conséquence on retrouve sur le marché de nombreux modèles tout aussi intéressants les uns que les autres. Il est donc important que chacun puisse faire le tri entre les différents modèles, afin de choisir celui qui lui convient le mieux. De nombreux critères entrent en ligne de compte dans ce processus de décision, nous pouvons citer la vitesse de pointe, le poids, l’autonomie, l’ergonomie et bien d’autres.

Considérons le cas où l’autonomie et le temps de charge de l’engin sont les critères à évaluer. Comment le processus de sélection se fait dans ce cas ? Une trottinette électrique qui fonctionne avec une batterie au plomb ou même avec une batterie au lithium apporte quel rendement ? En fonction des modèles, l’autonomie et le temps de charge d’une trottinette peuvent passer du simple au triple. D’autres facteurs entrent en jeu dans les performances de cette batterie, par exemple le temps, la conduite et même le poids du pilote. S’agissant du poids, il faut savoir que les personnes légères limiteront les efforts de la trottinette électrique et donc la consommation d’énergie sera moindre. Les trottinettes électriques qui circulent en ville supportent environ 80 kg, pendant que les modèles destinés aux routes peuvent supporter jusqu’à 120 kg.

L’autonomie est importante, mais le temps de charge l’est tout autant. Il faut pouvoir évaluer après combien de temps on pourra réutiliser l’engin. Tout comme pour l’autonomie, ces chiffres peuvent passer du simple au triple en fonction des machines. Les modèles les plus récents proposent des temps de charge assez réduits. Parmi les modèles les plus performants en termes d’autonomie et de temps de charge, nous pouvons citer la E-TWOW Booster, modèle datant de 2015 qui propose un rapport autonomie/temps de charge impressionnant. En effet, cet engin n’a besoin que de 2 à 3 heures pour être chargé et vous faire bénéficier de 30 km d’autonomie. La SXT 1000 XL propose un temps de charge variant entre 6 et 8 heures pour une autonomie d’environ 40 km.

Comment combler le déficit de l’immobilier à Marrakech ?

vente immobilier de luxe a Marrakech

La question du logement est essentielle au Maroc certes, mais aussi à travers la planète, les populations ne peuvent pas vivre dans la rue, tout comme le pays ne peut pas se développer si le pays et la population ne suivent pas. Toutefois, on note un déficit en logements assez important. Comment satisfaire les besoins du marché ? Quels sont les types de logements qu’il faut produire au Maroc et en quelles quantités ? Il y a encore quelques années le seul moyen de donner un début de réponse à cette question était d’évaluer le déficit, qui est actuellement de 500 000 unités dans l’immobilier à Marrakech, mais sur l’ensemble du territoire également. De nos jours, il est possible d’avoir des réponses plus précises grâce aux résultats de la dernière enquête menée par le ministère de l’habitat, concernant le parc national de logements.

Les professionnels de l’immobilier à Marrakech sur le site Mauresque Immobilier et au Maroc disposent donc d’informations fiables pour définir leurs politiques stratégiques. Selon les résultats de cette enquête, environ 1,4 million d’unités de logement doivent enrichir le parc national à l’horizon 2020, afin de satisfaire intégralement les besoins du secteur, tous segments compris. Le besoin est constitué du déficit actuel que l’on observe en termes de logements (bidonvilles, cohabitation, constructions provisoires, etc.), ce déficit se chiffre à environ 43% des besoins totaux ; les habitats vétustes constituent 4% de ces besoins, et les nouveaux ménages constituent 52% du besoin global estimé, avec 707 700 logements sollicités d’ici 2020.

Pour combler le déficit et satisfaire toutes les demandes d’ici 2020, il faudra produire les biens dans les proportions suivantes : 866 000 habitations au prix de 140 000 dirhams, ce qui correspond à 64% des besoins ; 139 700 logements à 250 000 dirhams et 154 000 biens immobiliers économiques à Marrakech et ailleurs. Un programme à étaler sur les 5 années à venir. Les besoins en logements de moyen et haut standing se chiffrent à 121 700 pour les biens de moyen standing et 70 000 pour les biens de haut standing. Maintenant que ces valeurs sont claires, il est important de se demander si le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs fixés. Dans l’ensemble, pour atteindre les objectifs il faudrait produire environ 280 000 logements par an. Depuis 2012 la production moyenne de logements est de 130 000 unités, nous pouvons donc dire que pour le moment les objectifs sont loin d’être atteints.

Comment organiser un trekking dans le désert du Maroc ?

rekking dans le désert du Maroc

Un trekking dans le désert du Maroc est un voyage qu’il faut considérer avec beaucoup de sérieux et de précautions. Il ne peut pas être fait à la légère. Quand on réside à l’étranger, il est encore plus important de préparer ce voyage avec attention, pour ne pas tomber dans des surprises désagréables ou des problèmes liés au manque d’organisation comme l’absence d’hôtel, l’absence de guide, le mauvais climat, etc. Si c’est votre premier voyage, c’est encore plus important de vous faire bien entourer. Sur le terrain vous devez préparer certaines choses pour que votre trekking dans le désert du Maroc se passe dans de bonnes conditions. Tout d’abord, trouvez une agence qui organise ce genre de voyages dans les régions que vous souhaitez visiter, en vous assurant de la constitution d’une équipe d’accompagnement sur place. L’équipe idéale serait constituée d’un guide-accompagnateur qui connait bien la région et qui parle le français et les langues locales, afin de faciliter la communication pendant le voyage.

En plus du guide, vous devez avoir à votre disposition des chauffeurs pour les différents transferts, une personne pour faire la cuisine ou alors emporter avec vous suffisamment de vivres, des chameliers qui bien évidemment auront des bêtes pour transporter vos transports. Durant votre trekking dans le désert du Maroc, vous serez probablement amenés à faire plusieurs jours, les chameaux aident souvent à transporter les bagages. S’assurer de disposer d’un transport en minibus est important, puisque les véhicules sur le terrain sont homologués et ont l’autorisation de transporter les touristes. Après le transport et l’équipe, vous devez vous rassurer que votre agence vous propose des solutions d’hébergement, que ce soit à Marrakech ou dans les régions où vous ferez des arrêts durant le trajet.

Vous devez également être suffisamment équipé pour avoir de quoi manger durant votre trekking dans le désert du Maroc. Dans la ville de Marrakech, c’est assez simple de trouver à manger, il y a les restaurants, les hôtels, etc. Durant le trajet, dans les zones reculées, vous devez disposer de suffisamment de provisions pour vous nourrir, ainsi que les personnes qui vous accompagnent. On peut trouver des lieux de restauration dans certaines zones tant qu’on reste à proximité des lieux touristiques. Pour la boisson, il est possible de trouver de l’eau minérale dans la plupart des villages à parcourir pendant son périple.

Quels types de tourisme peut-on pratiquer en faisant un trek en Ouzbékistan ?

trek en Ouzbékistan

En vous engageant dans une randonnée en Ouzbekistan, préparez-vous à vivre une aventure incroyable et inédite. C’est un pays dans lequel le tourisme n’est pas encore très développé, du coup le pays garde son charme naturel, propose des lieux diversifiés comme des montagnes, des vallées, des rivières, etc. On y retrouve un climat clément tout au long de l’année ainsi qu’une population chaleureuse et hospitalière qui n’hésitera pas à partager avec vous sa culture et son quotidien. Pendant ce voyage vous découvrirez les plus anciennes villes du pays, des monuments ainsi que l’histoire qui les entoure, c’est ce que l’on appelle le tourisme historique et culturel. On retrouve également le tourisme ethnique en Ouzbékistan, qui consiste à vivre dans les maisons d’hôtes familiales, chez un habitant ou dans un des nombreux camps qui existent. De cette façon on s’imprègne rapidement de la culture locale, on goûte à la cuisine locale, on observe de près les techniques de travail des artisans, etc.

Toujours dans ce contexte, si vous optez pour un trek en Ouzbékistan au mois de mai, vous pourrez découvrir le festival « Asrlar Sadossi » qui célèbre la poésie ouzbèke chaque année et rassemble des milliers de personnes. On distingue également le tourisme actif qui concerne les pratiquants d’un mode de vie actif, les personnes qui aiment les activités sportives, qui aiment la pêche, la chasse, le safari. Il est même possible de pratiquer du ski alpin dans les montagnes d’Ouzbékistan. De nombreuses régions qui accueillent les circuits sont situées à proximité des parcs nationaux. L’Ouzbékistan est également ouvert à un tourisme plus soucieux et plus protecteur de l’environnement, il s’agit du tourisme écologique.

Dans certaines montagnes de l’Ouzbékistan, on retrouve des infrastructures de salubrité comme des sanatoriums, et d’autres établissements de soins. C’est pour cette raison que l’on peut choisir l’Ouzbékistan pour un tourisme de salubrité, alors en faisant des treks en Ouzbékistan, vous pouvez décider de profiter des sources saintes, des boues curatives et d’autres éléments qui vous aideront à améliorer votre santé. Depuis quelques années, on remarque que l’Ouzbékistan accueille des évènements professionnels comme les conférences, les incentives, des dîners d’affaire, des excursions, etc. Il est clair que l’on ne s’ennuie pas en Ouzbékistan, beaucoup de choses et de lieux sont à découvrir, il faut juste penser à faire un tour dans ce pays riche en histoire et en culture.

Résilier le contrat d’un bien immobilier à Marrakech

vente villa de luxe à Marrakech

Dans le cadre d’une location, les locataires et les propriétaires souscrivent à un document officiel que l’on appelle contrat de bail. Le contrat de bail engage les deux parties et définit les termes qui entourent la location du bien immobilier à Marrakech  sur le site http://www.atlasimmobilier.com/. Toutefois, une fois que l’on arrive au terme de sa location, comment peut-on mettre un terme à son engagement vis-à-vis du propriétaire ? Pour prévenir le propriétaire de son départ, le locataire doit respecter certaines formes et entamer une période de « préavis » dont la durée est fonction du contrat signé. Le locataire contrairement au propriétaire bénéficie de conditions assez souples pour rompre son contrat de bail.

Au Maroc les dispositions du DOC, loi n°67-12 organisent les relations entre les locataires et les propriétaires de biens immobiliers à Marrakech. Cette loi précise aussi tous les cas de figure dans lesquels une résiliation de contrat peut avoir lieu. L’article 56 par exemple donne le droit au propriétaire de résilier le contrat si le locataire utilise le logement dans un but autre qu’à des fins de logement. Les autres cas qui entrainent la résiliation sont le défaut d’entretien ou de paiement de loyer. En cas de décès du propriétaire, le contrat de bail n’est pas automatiquement résilié, il le devient s’il n’y a pas d’ayants droit, conformément aux articles 53 et 55. Le congé oblige le locataire à partir à la fin de la période de préavis. Au départ du locataire, des formalités doivent être remplies : l’état des lieux, l’inventaire et la remise des clés.

La procédure de départ de locataire d’un bien immobilier à Marrakech reste assez complexe. Tout d’abord, ce dernier doit donner congé quand il le souhaite, à condition de prévenir le propriétaire par lettre recommandée avec accusé de réception dans les délais impartis au préavis. En général le délai de préavis est de 3 mois, mais il peut être d’un mois en cas de mutation professionnelle, perte d’emploi ou nouvel emploi, le cas des personnes âgées qui doivent changer de domicile pour leur bien-être. Pendant toute la durée du préavis, le locataire doit continuer à assurer toutes les charges locatives, sauf si un nouveau locataire arrive, avec l’accord du propriétaire. En cas de colocation, chacun des titulaires doit donner congé au propriétaire, sinon le bail se poursuit au nom du colocataire qui n’a pas donné son congé. Il lui revient donc de s’acquitter des charges locatives.

L’architecte au Maroc face aux prix des biens immobiliers

architecte au Maroc

Le mois de mai 2015 permet de faire face à une baisse de prix dans les biens immobiliers à travers tout le Maroc. Cette baisse est affichée depuis plusieurs mois, mais elle n’a apparemment pas eu d’influence sur les demandes. Les demandes n’ont enregistré aucun changement durant le mois de mai. Précisons que durant le mois de mai 2014, la même stagnation dans les demandes était perceptible. C’est l’occasion de se demander si l’architecte au Maroc continuera de développer des projets sur place. Les prix sont différents selon les villes et les quartiers. Dans la ville de Casablanca, on retrouve le Triangle d’or, le quartier le plus cher de la ville où le prix moyen au mètre carré est supérieur à 23 278 dirhams. Dans le quartier Ain diab, le prix moyen au mètre carré était de 22939 dirhams, tandis qu’à Anfa il était de 21957 dirhams. Dans le quartier Racine, le prix moyen au mètre carré était de 21 047 dirhams pendant la même période.

Dans les quartiers Sidi Moumen, Hay Mohammadi et Ben Msick, les prix affichés étaient trois fois inférieurs. Au mois de mai 2015, les prix observés dans les quartiers Triangle d’or et Anfa supérieur ont augmenté respectivement à hauteur de 17,9% et 7,6%. Par contre dans les quartiers Ain diab et Anfa, les prix ont enregistré des baisses respectives de -3,9% et -4%. Dans la zone périphérique de Casablanca, Dar bouazza affiche les prix les plus élevés avec 13 099 dirhams au mètre carré, vient ensuite Bouskoura où le prix moyen au mètre carré est de 10 181 dirhams. C’est l’occasion de se rendre compte que les architectes au Maroc sur le site Bab Design font un travail remarquable dans ces régions.

Dans la ville de Rabat, le secteur immobilier évolue par petites « touches », les quartiers avec les biens les plus chers, se situent dans l’arrondissement Agdal-Ryad et Souissi. Le quartier Haut Agdal affiche des prix moyens de 20 740 dirhams au mètre carré. Dans un quartier comme Fadessa, les prix sont deux fois inférieurs pour la même période. Fadessa est l’un des quartiers les plus habités et sollicités par la classe moyenne, où avec l’aide d’un architecte au Maroc, les particuliers bâtissent des biens exceptionnels. Dans les quartiers de l’Océan et Riad, les prix moyens ont connu des baisses respectives de 5,8% et 2 ,1% sur les deux derniers mois, pendant que le quartier Agdal a vécu une hausse des prix à hauteur de 3,4%.