La production de l’éthanol pour la cheminée en France

cheminee

Les chiffres sont révélateurs : 12 millions d’hectolitres de bioéthanol sont produits chaque année sur le territoire français. Ces biocarburants sont obtenus à partir des ressources de l’agriculture, qui sont donc des ressources renouvelables parmi lesquelles nous pouvons citer la betterave, les céréales, etc. Avec les progrès technologiques auxquels on assiste, l’impact négatif que la production de ces cultures avait sur l’environnement a fortement baissé. Désormais ces résultats participent au bilan positif des biocarburants en France. Ainsi se servir de bioéthanol pour alimenter sa cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/ est moins polluant qu’il y a quelques années. Rappelons que les céréales et les betteraves constituent 98% du bioéthanol fabriqué sur le territoire français, pendant que les 2% restants représentent la distillation des résidus de vinification. En France, les terres utilisées pour produire la biomasse nécessaire à la distillation du bioéthanol ne représentent que 1% de la surface agricole totale. Ces dernières bénéficient de techniques agronomiques et agricoles destinées aux plantes utilisées pour l’alimentation.

Comment éviter la hausse des températures ?

Depuis quelques décennies les cultures céréalières et betteravières ont affiché des progrès en matière de bilan environnemental. Toutefois elles restent des productions végétales et sont donc très concernées par les conséquences du changement climatique, notamment la hausse des températures et ses conséquences : la baisse de la ressource en eau, phénomènes climatiques extrêmes, etc. Avec ces phénomènes, la production de bioéthanol pour cheminée à l’éthanol devient assez compliquée. Afin de ne pas trop subir les effets de ces réalités, des agriculteurs ont mis en place des stratégies qui apportent des résultats perceptibles.

Il est vrai qu’en fonction de sa nature chaque plante réagit différemment au changement de climat. Les betteraves sucrières par exemple bénéficient des températures élevées et du fort taux de CO2, deux facteurs qui lui permettent de stocker plus de sucre, par contre au-delà de 35°C, leur croissance s’arrête. Les changements climatiques représentent une forte menace pour les plantes capables de produire de l’énergie renouvelable pour nos cheminées à l’éthanol. Dans le secteur agricole, de nombreuses méthodes ont été mises sur pied afin de préserver ces plantes des aléas climatiques. Nous pouvons citer entre autres l’évitement des périodes de sécheresse grâce au décalage des cycles culturaux, ou encore la mise au point de variétés de plantes plus résistantes et plus précoces. Ces nouvelles variétés seront capables de résister aux maladies, aux agressions parasitaires qui sont renforcées par le réchauffement de la planète, au stress hydrique, etc.