Comment combler le déficit de l’immobilier à Marrakech ?

vente immobilier de luxe a Marrakech

La question du logement est essentielle au Maroc certes, mais aussi à travers la planète, les populations ne peuvent pas vivre dans la rue, tout comme le pays ne peut pas se développer si le pays et la population ne suivent pas. Toutefois, on note un déficit en logements assez important. Comment satisfaire les besoins du marché ? Quels sont les types de logements qu’il faut produire au Maroc et en quelles quantités ? Il y a encore quelques années le seul moyen de donner un début de réponse à cette question était d’évaluer le déficit, qui est actuellement de 500 000 unités dans l’immobilier à Marrakech, mais sur l’ensemble du territoire également. De nos jours, il est possible d’avoir des réponses plus précises grâce aux résultats de la dernière enquête menée par le ministère de l’habitat, concernant le parc national de logements.

Les professionnels de l’immobilier à Marrakech sur le site Mauresque Immobilier et au Maroc disposent donc d’informations fiables pour définir leurs politiques stratégiques. Selon les résultats de cette enquête, environ 1,4 million d’unités de logement doivent enrichir le parc national à l’horizon 2020, afin de satisfaire intégralement les besoins du secteur, tous segments compris. Le besoin est constitué du déficit actuel que l’on observe en termes de logements (bidonvilles, cohabitation, constructions provisoires, etc.), ce déficit se chiffre à environ 43% des besoins totaux ; les habitats vétustes constituent 4% de ces besoins, et les nouveaux ménages constituent 52% du besoin global estimé, avec 707 700 logements sollicités d’ici 2020.

Pour combler le déficit et satisfaire toutes les demandes d’ici 2020, il faudra produire les biens dans les proportions suivantes : 866 000 habitations au prix de 140 000 dirhams, ce qui correspond à 64% des besoins ; 139 700 logements à 250 000 dirhams et 154 000 biens immobiliers économiques à Marrakech et ailleurs. Un programme à étaler sur les 5 années à venir. Les besoins en logements de moyen et haut standing se chiffrent à 121 700 pour les biens de moyen standing et 70 000 pour les biens de haut standing. Maintenant que ces valeurs sont claires, il est important de se demander si le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs fixés. Dans l’ensemble, pour atteindre les objectifs il faudrait produire environ 280 000 logements par an. Depuis 2012 la production moyenne de logements est de 130 000 unités, nous pouvons donc dire que pour le moment les objectifs sont loin d’être atteints.