aménagement d’intérieur

Quelques conseils pour bien choisir le lit de son enfant

chambre enfant

Vous avez observé votre enfant et vous vous rendez compte qu’il sort de plus en plus de son lit en barreaux, qu’il jette les peluches qui y sont, etc. Alors cela veut dire que son lit est devenu trop petit pour lui et il est temps qu’il passe à un lit un peu plus grand. Vous devez lui acheter un lit d’enfant, pour cela certaines règles doivent être respectées afin que le lit soit convenable et surtout qu’il assure la sécurité de votre enfant voir aussi cet article http://www.lamaisonmere.fr/comment-choisir-le-lit-de-son-enfant/. De nombreuses préoccupations traverseront votre esprit : quel type de lit vous allez choisir ? Est-ce que vous opterez pour un lit mezzanine ou un lit superposé ? Un lit neutre ou un lit pour garçon ou fille ? Un lit en bois ou en acier ? Autant de questions auxquelles vous devrez trouver les Réponses avant de faire votre achat de lit.

Un bon lit d’enfant passe par un matelas et un sommier adaptés. En général les lits d’enfants sont accompagnés de sommiers sous forme de cadres à lattes, vous pouvez donc vous consacrer essentiellement au choix du matelas. Le matelas destiné à un enfant doit être suffisamment ferme sans être trop dur, optez pour du latex. Les matelas en mousse ne maintiennent pas bien le dos, il vaut mieux les éviter. Le matelas doit avoir subi un traitement antiacarien et même antibactérien et respecter les normes de sécurité. Pensez à acheter une housse dans laquelle vous envelopperez toujours le matelas.

On retrouve de nombreux modèles de lit d’enfant, notamment le lit tiroir, le lit superposé et le lit mezzanine. Certains modèles sont plus convenables en fonction de l’âge de l’enfant, tous ne conviennent pas à tous les âges. Pour les enfants de moins de six ans, il vaut mieux opter pour un lit traditionnel ou un lit tiroir. Le lit mezzanine et le lit superposé sont plus adaptés pour les enfants un peu plus vieux, car ils peuvent y monter en toute sécurité. Chaque type de lit présente des avantages intéressants pour vous et vos enfants. Le lit tiroir offre un espace supplémentaire de rangement et permet d’inculquer à l’enfant le rangement et le sens de l’organisation. Le lit mezzanine quant à lui permet de gagner de l’espace surtout dans les petites chambres, tout comme le lit superposé. Avec le lit mezzanine, vous pouvez installer un bureau en dessous, tandis qu’avec le lit superposé vous pouvez loger deux ou plusieurs enfants.

Et si vous optiez pour un lit superposé de 3 places pour votre enfant ?

lit enfant

Le lit superposé pour enfant est une solution qui arrange de nombreuses familles. En effet, lorsque l’on a de nombreux enfants, ou des enfants en vacances, il n’est pas toujours évident de pouvoir loger tout le monde, surtout quand on ne dispose pas de l’espace nécessaire. Avec les lits superposés, il est possible de loger plusieurs enfants dans le même espace, sans pour autant utiliser tout l’espace dont vous disposez au sol. Avec le lit superposé, chaque enfant peut disposer de son espace, voila un Conseil pour aménager une chambre d’enfant par exemple avec des rideaux ou des cloisons adaptées, chacun des enfants pourra avoir son intimité sans affecter celle de l’autre. L’une des nouveautés à l’heure actuelle est le lit superposé pour enfants de trois places. Comme son nom l’indique, ce lit permet de loger non pas deux enfants, mais trois. C’est le modèle parfait pour plusieurs enfants, et ils peuvent en plus organiser des jeux sur ce lit qui participe à stimuler la créativité des enfants.

Les lits superposés pour enfants de trois places sont disponibles sous différentes formes. Le type le plus commun et que l’on connaisse le mieux est celui dont les trois lits sont superposés les uns sur les autres. Pour bénéficier de ce lit et l’installer dans la chambre de ses enfants, il est indispensable d’avoir suffisamment d’espace sous plafond. Selon la norme, vous devez disposer d’un minimum de 60 cm au-dessus de chacun des lits, ainsi en s’asseyant sur les lits, les enfants ne se cogneront pas la tête. Un autre format de lit superposé pour trois est le format cigogne. Ce modèle comprend deux lits superposés l’un sur l’autre et un troisième lit cigogne. Le lit cigogne n’est en rien différent des lits normaux, il est composé d’un matelas et d’un sommier. Pour y accéder, il faut sortir le tiroir dans lequel il est installé, en dessous du lit du bas. Le lit cigogne est sorti et rangé selon les besoins de la famille.

Avec les innovations, on retrouve tout de même des modèles de lits superposés pour enfants trois places, assez particuliers. On retrouve notamment le modèle dit décalé qui comprend des rangements et qui garde tout de même de l’esthétisme. Avec ce format de lit, l’avantage principal est que chacun des enfants peut bénéficier d’un espace qui lui est propre. Les lits étant décalés, ils sont assez séparés les uns des autres. Pour adopter un style plus original, vous pouvez choisir un lit qui ressemble à une cabane perchée, plus qu’à un lit. Quelques fois ce lit peut avoir des airs de fauteuil quand le lit n’est pas déployé. La sécurité reste l’une des principales préoccupations lorsque vous envisagez d’acheter ce type de lit, il s’agit d’acheter un lit suffisamment solide pour que vos enfants puissent y jouer sans le casser. Assurez-vous également que le lit est conforme aux normes européennes ce qui vous assure que le lit est sécurisé.

Incoming search terms:

  • cevxfs
  • nkldbf

Lit superposé pour enfant : Comment faire plaisir à ses enfants ?

anders paris

Les enfants grandissent vite et ont besoin d’un espace bien à eux, qui leur ressemble pour s’épanouir en toute liberté. Si vous avez deux enfants dans une même chambre ou que vous souhaitez avoir un couchage supplémentaire sans pour autant perdre de la place au sol pourquoi ne pas opter pour un magnifique lit superposé pour enfant sur le site Anders Paris https://www.anders-paris.com/lstsscat-lits-enfants-13.html  Les lits superposés sont utiles surtout pour les petites surfaces et pour ne pas avoir à faire de gros travaux malgré l’arrivée d’un deuxième enfant ou encore pour permettre à votre enfant qui grandit de pouvoir accueillir ses amis ou ses cousins à dormir à la maison et faire d’inoubliables soirées pyjama ! Mais comment faire pour choisir le bon et ne pas mettre en danger nos enfants ? Quelles sont les précautions à prendre lorsque l’on fait notre choix ? Voici quelques conseils simples et pratiques à mettre en œuvre lors du choix de ce lit qui plait tant aux enfants et qui rappelle souvent quelques bons souvenirs aux parents !

Un lit pour faire comme les grands !

Votre ou vos enfants ont bien grandit et leurs envies changent. Ils souhaitent prendre un peu de liberté et ont beaucoup plus d’assurance qu’auparavant. Ils ont besoin de prendre leur envol et de sortir du monde de la petite enfance pour avancer, s’épanouir et faire leurs propres expériences comme des grands. Au début de sa vie, votre enfant encore bébé dormait dans un berceau ou un lit à barreaux. Après avoir soufflé sa deuxième ou sa troisième bougie, vous avez opter pour un lit de grand, un lit une personne avec une petite barrière de sécurité pour vous garantir une plus grande tranquillité et que votre enfant puisse se sentir un peu plus grand. Les choses évoluent et vers 6 ans avec l’entrée au CP, à la grande école, votre enfant connait de grands changements dans sa vie et a également besoin de changement dans son petit univers à la maison. Vous pourrez refaire la décoration de sa chambre mais aussi changer son lit en optant pour un lit superposé comme les plus grands pour qu’il se sente encore un peu plus libre !

Changer de lit pour un enfant c’est un peu comme changer de vie ou déménager pour recommencer une nouvelle vie ailleurs pour les adultes. Il est important d’accompagner votre enfant dans cette transition et de le laisser prendre quelques décisions pour qu’il ne se sente pas frustrer et qu’il puisse s’adapter à ce changement nettement plus facilement que si vous le lui imposiez sans lui demander son avis sur la question.

Miser sur la sécurité !

Une fois que votre enfant a pris sa décision et souhaite avoir un lit superposé dans sa chambre pour franchir une nouvelle étape dans son développement, c’est à vous de prendre les rênes dans le choix final du lit notamment pour celui-ci réponde à toutes les normes de sécurité en vigueur aussi bien les normes françaises que les européennes. Plus encore que l’esthétique, l’aspect sécurité est le point le plus important lors du choix d’un lit et notamment d’un lit superposé où les risques de chute sont plus qu’importants pour les petits comme pour les grands. Les lits superposés sont réservés à des enfants de plus de six ans autonomes et qui peuvent descendre et monter sur le lit supérieur en toute sécurité. Ce lit ne convient absolument pas aux plus petits et peut être un réel danger. Si vous avez deux enfants dont un de moins de six ans, installez-le sur le lit du bas pour plus de sécurité et mettez-le en garde sur les risques s’il monte tout seul sur le lit supérieur. Quelques enseignes de qualité proposent ce type de mobilier à l’image d’Anders Paris est une marque réputée dans le monde du mobilier pour enfant de 0 à 14 ans. Les deux créatrices proposent des lits superposés de qualité, pour tous les goûts mais vous pouvez aussi créer votre propre lit sur mesure !

Préférez un lit en bois massif ou en fer forgé de qualité pour les chambres de votre ou vos enfants. Il est préférable de faire appel à des professionnels de l’ameublement pour enfants qui misent sur la sécurité mais également sur l’aspect esthétique pour un lit superposé ludique et fun tout en sécurité. Avant de vous lancer, prenez les mesures de la chambre. Elle doit avoir une bonne hauteur sous plafond et vous devez toujours garder à l’esprit d’avoir un espace d’au moins 60 cm entre le plafond et le lit du haut pour que votre enfant puisse se sentir à l’aise et ne pas se cogner dès qu’il se lève. Faites le choix d’un lit superposé pour enfant avec des barrières de sécurité épaisses, une échelle ou des escaliers stables et profonds pour limiter au maximum les risques de chute. Pour compléter, les bases de sécurité du lit superposé faites le choix si celui-ci est en bois peint ou qu’il dispose d’une couche de lasure, de choisir un produit biologique ne contenant aucun solvant, aucun produit chimique et sans formaldéhyde. Ces substances sont dangereuses pour la santé et potentiellement cancérigène car elles rejettent des vapeurs toxiques dans l’atmosphère qui sont inhalées durant la nuit. N’oubliez pas de bien aérer la chambre votre enfant au moins 15 à 20 minutes tous les jours même l’hiver !

Ces quelques conseils vous permettront de choisir un lit superposé pour enfant à la fois ludique, fun, coloré mais surtout un lit respectant les règles de sécurité de base !

Incoming search terms:

  • lit relevable enfant
  • lit superposé

La chaise Barcelona, création de Lilly Reich et Ludwig Mies

La chaise Barcelona  est un trésor de l’aménagement d’intérieur design, qui date du 20ème siècle. Ce trésor nous le devons à deux designers d’origine allemande : Ludwig Mies van der Rohe et Lilly Reich. Les deux partenaires ont été sollicités en 1929, en vue de concevoir le pavillon allemand à l’Exposition internationale qui s’est tenue en Espagne cette année-là. Après avoir conçu le pavillon, ils se sont rendu compte qu’il fallait concevoir les meubles censés donner plus d’éclat au pavillon construit. C’est dans cette lancée qu’ils ont conçu cette chaise voir sur le site https://www.chaisebarcelona.com/fr/chaise-barcelona sur laquelle pratiquement personne ne s’est assis pendant l’exposition. En effet l’Exposition internationale de 1929 devait accueillir de nombreux dignitaires européens et des têtes couronnées, alors il s’agissait de les impressionner par les œuvres présentées. Au cœur de son pavillon futuriste, Ludwig Mies a installé sa chaise qui était faite de cuir et de métal. Un meuble à l’allure volontairement majestueuse et dont les matériaux et les méthodes de production (à la main) en ont fait un objet de luxe couteux.

Comment les créateurs de la chaise Barcelona se sont rencontrés ?

Lilly Reich, en tant que designer de renom en Allemagne est enrôlée dans le Werkbund, une association réunissant de nombreux designers allemands, à des fins de promotion des œuvres allemandes. Du fait de son implication dans l’association, Lilly Reich fait la rencontre de Ludwig Mies et c’est en 1926 qu’elle part de Francfort pour Berlin afin de travailler avec l’architecte designer. Ils ont dès ce moment été des partenaires sur le plan professionnel comme sur le plan intime. Cela a duré 13 ans : de 1925 à 1938. Date à laquelle Mies quitta l’Allemagne pour les États-Unis. La légende dit que les deux artistes étaient inséparables, travaillant pour l’organisation des expositions du Werkbund. Ils ont également collaboré sur différents projets dans le mobilier comme la chaise Barcelona, et l’architectural comme la villa Tugendhat à Brno.

Parmi les meubles au design moderne qu’ils ont conçus ensemble, les plus célèbres sont sans aucun doute les chaises Barcelona et Brno. Certains professionnels pensent qu’il y a un lien profond entre l’éclosion du talent de Mies et sa rencontre avec Lilly Reich. En effet, avant sa rencontre avec Lilly Reich, Mies n’a produit aucun meuble moderne et contemporain. Le même constat peut être fait après leur séparation. Pendant que Mies était directeur de la Bauhaus, école de design et d’architecture, Lilly Reich y travailla comme professeur de design intérieur et de design d’ameublement jusqu’à la fin des années 1930. Mies émigra aux États-Unis en 1938 sans Lilly Reich qui continuait à s’occuper de ses affaires en Allemagne. Lilly Reich mourut en décembre 1947.

La production de l’éthanol pour la cheminée en France

cheminee

Les chiffres sont révélateurs : 12 millions d’hectolitres de bioéthanol sont produits chaque année sur le territoire français. Ces biocarburants sont obtenus à partir des ressources de l’agriculture, qui sont donc des ressources renouvelables parmi lesquelles nous pouvons citer la betterave, les céréales, etc. Avec les progrès technologiques auxquels on assiste, l’impact négatif que la production de ces cultures avait sur l’environnement a fortement baissé. Désormais ces résultats participent au bilan positif des biocarburants en France. Ainsi se servir de bioéthanol pour alimenter sa cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/ est moins polluant qu’il y a quelques années. Rappelons que les céréales et les betteraves constituent 98% du bioéthanol fabriqué sur le territoire français, pendant que les 2% restants représentent la distillation des résidus de vinification. En France, les terres utilisées pour produire la biomasse nécessaire à la distillation du bioéthanol ne représentent que 1% de la surface agricole totale. Ces dernières bénéficient de techniques agronomiques et agricoles destinées aux plantes utilisées pour l’alimentation.

Comment éviter la hausse des températures ?

Depuis quelques décennies les cultures céréalières et betteravières ont affiché des progrès en matière de bilan environnemental. Toutefois elles restent des productions végétales et sont donc très concernées par les conséquences du changement climatique, notamment la hausse des températures et ses conséquences : la baisse de la ressource en eau, phénomènes climatiques extrêmes, etc. Avec ces phénomènes, la production de bioéthanol pour cheminée à l’éthanol devient assez compliquée. Afin de ne pas trop subir les effets de ces réalités, des agriculteurs ont mis en place des stratégies qui apportent des résultats perceptibles.

Il est vrai qu’en fonction de sa nature chaque plante réagit différemment au changement de climat. Les betteraves sucrières par exemple bénéficient des températures élevées et du fort taux de CO2, deux facteurs qui lui permettent de stocker plus de sucre, par contre au-delà de 35°C, leur croissance s’arrête. Les changements climatiques représentent une forte menace pour les plantes capables de produire de l’énergie renouvelable pour nos cheminées à l’éthanol. Dans le secteur agricole, de nombreuses méthodes ont été mises sur pied afin de préserver ces plantes des aléas climatiques. Nous pouvons citer entre autres l’évitement des périodes de sécheresse grâce au décalage des cycles culturaux, ou encore la mise au point de variétés de plantes plus résistantes et plus précoces. Ces nouvelles variétés seront capables de résister aux maladies, aux agressions parasitaires qui sont renforcées par le réchauffement de la planète, au stress hydrique, etc.

Quelle est la place de la biomasse dans la cheminée au bioéthanol ?

Foyer de Cheminée

La cheminée au bioéthanol sur le site http://cheminee-bio-ethanol-france.com/ est un appareil qui est de plus en plus utilisé dans nos foyers. On en retrouve de toutes les formes, toutes les couleurs et toutes les performances. Cet équipement est autant sollicité parce que grâce au carburant qu’il utilise, il n’émet pas beaucoup de gaz à effets de serre et contribue donc à protéger l’environnement. Beaucoup de gens utilisent ces appareils, mais ne savent pas réellement de quoi ils sont faits ni les enjeux qu’ils impliquent. Tout d’abord, il faut savoir quelle est l’origine du carburant appelé bioéthanol. De prime abord, nous savons que le bioéthanol est un biocarburant de première génération qui est une catégorie de carburants obtenus à base de la biomasse. La biomasse est un ensemble de matières vivantes, qu’elles soient animales ou végétales. Les principales sources d’énergie qui découlent de la biomasse sont les biocarburants comme nous l’avons déjà dit, le biogaz et le bois.

Les combustibles issus de la biomasse

La plus vieille source d’énergie que l’Homme ait utilisée est le bois. Il est vrai que le bois n’est pas très souvent utilisé en Europe de nos jours, mais il demeure le premier combustible pour des milliards de personnes à travers le monde, principalement pour le chauffage et la cuisine. Le biogaz est obtenu en se servant de déchets biodégradables. Il a pratiquement les mêmes propriétés que le gaz naturel, mais n’est pas une énergie fossile. Les biocarburants comme celui utilisé dans les cheminées au bioéthanol, sont obtenus des produits agricoles comme le blé, le maïs, le colza, la canne à sucre, la betterave, etc. En général, les biocarburants peuvent servir en remplacement de l’essence du gasoil ou du fioul. Il est aussi possible de les mélanger à ces carburants, mais en petites quantités.

Ces différentes sources d’énergie sont dites renouvelables, parce qu’elles ont des sources naturelles. Pour que le renouvellement soit optimal, il est important de replanter les végétaux au fur et à mesure que l’on fait les récoltes. De cette manière, la cheminée au bioéthanol ne manquera pas de combustible. La façon de cultiver ces ressources est aussi un facteur important. La mauvaise utilisation des engrais, des pesticides ou autres produits chimiques, et même de l’eau peut entraîner un bilan environnemental lourd qui défavorisera la production des biocarburants.

Quelques objets ayant marqué l’histoire comme la chaise Daw

chaises-design-Eames-DAW-salon-moderne
Depuis le 20e siècle, les designers et architectes à travers le monde, à travers l’Europe surtout font preuve d’ingéniosité et d’innovation afin de proposer au grand public des meubles et des bâtiments qui ont totalement révolutionné l’histoire du monde et les habitudes. Ce sont des créations dont on retrouve des pièces dans les plus grands musées du monde, des meubles qui sont vendus à des millions d’exemplaires, mais surtout des meubles qui réussissent à traverser leurs époques, comme la chaise Daw sur le site : http://www.famous-design.com/chaises-d-interieur/chaise-daw-blanc_381.html conçue par le designer et architecte américain Charles Eames. Précisons que l’ensemble de ces créations intemporelles font partie du même courant et sortent des esprits de designers de renom. Pour mieux comprendre ces créations que l’on désire et admire souvent lors d’évènements, dans des vitrines ou des magazines, il est important de connaître leurs origines. Retrouvez dans cet article, quelques meubles qui ont su traverser le temps et qui sont aujourd’hui des références.

En 1956, le designer et architecte Eero Saarinen, qui a collaboré tout comme son père avec Charles Eames sur de nombreux projets, propose une table avec un seul et unique pied central, il bouleverse les normes. Cette table est disponible en 7 tailles et elle a été éditée par Florence Knoll depuis sa conception. Cette participation de la société américaine Knoll a permis à cette table d’obtenir le succès qu’elle méritait. Jusqu’à nos jours, la table est toujours produite par la société Knoll et chacune des pièces est marquée par la signature d’Eero Saarinen. La même année, d’autres créateurs se font remarquer. Il s’agit de Charles et Ray Eames qui conçoivent un fauteuil. Ce Dernier était destiné à servir de cadeau pour l’anniversaire du réalisateur Billy Wilder. Ce fauteuil a été conçu dans la mouvance du design industriel, il devait avoir l’aspect d’un gant de baseball, ce qui n’a pas déplu à Billy Wilder, bien au contraire. Cette création a été faite avant la chaise Daw.

Verner Panton est également un designer qui a marqué le 20e siècle, il n’est donc pas surprenant que sa chaise en plastique Panton ait connu un grand succès. Avec ce meuble, il bouleverse les standards de l’ameublement au Danemark qui était surtout marqué par l’utilisation du bois clair. Depuis qu’elle a été créée, la chaise Panton a fait le tour du monde, elle a par exemple été utilisée en 1970 dans le cadre d’un des sujets du magazine Nova « How to undress in front of your husband ». De nos jours, il est possible de trouver une version junior de cette chaise. Les meubles de cette envergure sont souvent utilisés sur des plateaux TV, il en est de même pour la chaise Daw. En 1935, Alvar Aalto conçoit la table 91. Ce n’est pas sa première réalisation, il est déjà assez connu pour ses œuvres. Il a un style et une vision particuliers de la production de meubles en série. Dès sa création, la table 91 était disponible dans le célèbre magasin d’ameublement Artek à Helsinki. Ce magasin a été fondé par Alvar Aalto et son épouse Aino.

Charles et Ray Eames : histoire des créateurs de la chaise dsw

chaise-design-eames

La chaise dsw est l’un des meubles design qui a marqué son époque et qui est encore très connue de nos jours. Ce meuble de grande qualité, aux lignes épurées et à l’usage fonctionnel, a été conçu par un couple de designers assez connus dans les années 1950 et dont la popularité continue de grandir, avec l’engouement pour les meubles design. Il s’agit de Charles et Ray Eames. L’histoire de ces deux « architectes » du meuble, mais aussi d’intérieur, ferait rêver plus d’un, tant elle est passionnante. Une passion qu’ils ont su faire durer depuis plusieurs décennies, comme le prouvent la chaise DSW de Charles et Ray Eames sur le site Famous Design. En effet les meubles créés par Charles et Ray Eames se retrouvent encore dans les plus grands magasins de meubles.

Charles et Ray Eames, l’histoire de la chaise dsw et de ses « sœurs »

chaise-eames-dsw-noir

Charles Eames et Ray Kaiser, créateurs de la chaise dsw, se sont rencontrés au sein d’une université du Michigan au cours de l’année 1938. Pendant que Ray prend des cours de peinture, Charles lui, originaire du Missouri aux États-Unis, suit des cours d’architecture avec le très célèbre Eliel Saarinen. Est-ce qu’Eliel Saarinen aurait senti que Charles Eames, qui a arrêté ses études d’architecture deux ans plus tôt, a des lacunes ? Ou alors en connaisseur il a reconnu les talents cachés de ce futur maître de l’architecture ? L’année d’avant, ils ont travaillé ensemble dans le cadre des activités du cabinet d’architecte créé par Charles Eames et Charles Gray. Quoi qu’il en soit, en travaillant avec Charles Eames, Eliel va rendre possible la rencontre entre son fils Eero et Charles. Les deux jeunes gens vont participer au concours Organic Design and home Furnishing à New York en 1940. Les deux jeunes gens ont berné le jury en présentant des images de meubles, tout à fait réalistes, alors qu’ils n’en ont fabriqué aucun. De plus, cette période passée avec Eliel Saarinen a permis la rencontre entre Ray Kaiser et Charles Eames.

chaise-eames-dsw-noir

Les créateurs de la chaise dsw se marient en 1941, ensuite s’installent ensemble non loin de Los Angeles, à proximité des studios de la Metro-Goldwyn-Mayer, au sein desquels ils ont quelques activités. Ils sont des précurseurs dans le travail du contreplaqué. Leur réussite sur les décors du studio, va leur donner d’autres opportunités, notamment un contrat financé par le gouvernement américain. Durant la Seconde Guerre Mondiale, ils se lancent dans des recherches sur le fuselage des planeurs. Une fois la paix revenue, ils se mettent à leur propre compte avec des idées révolutionnaires, sur l’exploitation de la fibre de verre. Malheureusement leur entreprise ne rencontre pas le succès escompté, mais leurs travaux intéressent Herman Miller. C’est de cette manière que le couple se lance dans la production de chaises avant-gardistes, à coûts de production faibles. Le design n’est pas encore entré dans les maisons américaines, nous sommes dans les années 1950, et les chaises dsw, RAR ou DSX marquent le début d’une nouvelle génération de chaises polyvalentes, fonctionnelles, légères, résistantes et multicolores. De plus, le couple fait entrer l’Amérique dans la production de masse des meubles design. Herman Miller se charge de l’édition de ces chaises, jusqu’à l’heure actuelle.

Incoming search terms:

  • images chaises dsw
  • créateur de chaise
  • production de chaises loc:FR